bandeau

 

 

L’association PRESENCE vise, par son action, à répondre aux besoins des personnes en situation de handicap et participe ainsi au développement de moyens de réponse diversifiés et adaptés sur le territoire.

Prévenir le handicap, en réduire ses effets, les projets des établissements et services de l’association entrent dans le cadre des missions d’intérêt général et d’utilité sociale définies par la loi 2002-2 du 2 Janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale et la loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances , la participation et la citoyenneté des personnes en situation de handicap.

Chacun de ces établissements et services a pour vocation de contribuer, par une prise en charge et un accompagnement adaptés, à l’inclusion sociale et à la réalisation du projet de vie des personnes qu’il accueille.

Aucune approche théorique n’est écartée et ne peut constituer référence à elle seule, chacune pouvant apporter un éclairage singulier. Les différentes dimensions qu’elles soient pédagogiques, éducatives, thérapeutiques sont à considérer comme autant de ressources disponibles aptes à se compléter et à répondre aux besoins de la personne accueillie ou accompagnée.

L‘association PRESENCE affiche une volonté claire de mettre en œuvre les évolutions du secteur médico-social avec la perspective d’améliorer la qualité du service rendu aux personnes accueillies en favorisant et consolidant les bonnes pratiques professionnelles. Le respect des droits et libertés des usagers ainsi que la bientraitance guident ce qui est mis en œuvre et sont au cœur des préoccupations des prises en charge et des accompagnements.

Développer les bonnes pratiques professionnelles et une politique de bientraitance consistent en une recherche permanente de la qualité du service du aux personnes accueillies. Cet objectif implique :

-  De mener, que ce soit au niveau associatif ou dans chaque établissement ou service, une réflexion éthique sur le sens des pratiques professionnelles, de veiller à la qualité de la relation « personnes accueillies /professionnels accueillants » et d’identifier les risques de maltraitance afin de mettre en place des actions appropriées.

-  D’inscrire chaque structure dans une démarche d’amélioration continue en référence aux recommandations des bonnes pratiques professionnelles.

Conseil d'Administration du 26/02/2015